Ce qu'il ne faut pas faire lorsqu'on prend la parole en contexte de crise !


ūüĎČ Qui se souvient de la communication catastrophique men√©e par France T√©l√©com alors que l'entreprise √©tait confront√©e √† une vague de suicide ? Communication couronn√©e le 15 septembre 2009, par l'expression malheureuse lanc√©e par Didier Lombard, alors PDG de France T√©l√©com : "une mode des suicides".


ūüĎČ Beaucoup plus r√©cemment, UBER nous a aussi gratifi√© d'une communication orale qui a impact√© au d√©l√† de l'organisation:En annon√ßant le licenciement de 3500 employ√©s dans une vid√©o d'√† peine 3 minutes,UBER a s√©rieusement √©corn√© son image aupr√®s du public, ... comme France T√©l√©com quelques ann√©es auparavant. Certes en p√©riode de crise sanitaire, la vid√©o reste un excellent moyen mais ce qui ressort √† la lecture des r√©seaux sociaux c'est le manque d'"humanit√©" dans la mani√®re d'annoncer ces licenciements. L'autre √©l√©ment est le manque de courage du Patron d'UBER qui aurait d√Ľ faire l'annonce lui-m√™me. Et ceci renvoie √† une image patron qui se limite √† une vision financi√®re de son entreprise. Or en p√©riode de crise les entreprises doivent v√©hiculer des messages d‚Äôespoir et d‚Äôentraide et ceci est d'autant plus important, que les √©motions sont alors exacerb√©es.

Et rappelez vous que nous sommes des êtres d'émotions !




#Uber #communication #crise #vidéo #licenciement #entreprise

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout